♥ Policier

AddThis Social Bookmark Button
Imprimer

whitmer

1968, Old Lonesome, Colorado. Alors qu’une tempête de neige se prépare, une douzaine de détenus s’évade du pénitencier.  Gardiens et journalistes se lancent dans une battue qui durera toute la nuit, et

dont personne ne sortira indemne. Autant vous avertir, l’Amérique de Whitmer n’est pas une partie de plaisir. Outre la distinction de rigueur entre hors-la-loi et citoyens plus ou moins respectables, ses personnages se répartissent davantage en deux catégories, les ordures sadiques et les (très) cabossés par l’existence –avec toutes les nuances et les entre-deux que cela peut impliquer :  vétérans du Viet Nam sanguinaires, dealers d’herbe, et rednecks plus ou moins bien dégrossis... En cette nuit d’hiver survoltée par le blizzard, n’importe qui est susceptible de vous tirer dessus ou de vous défoncer le crâne à coups de marteau sans sommation –et l’auteur vous fera profiter de la moindre éclaboussure de matière organique, jusqu’à l’écœurement. Mais malgré ce déferlement de violence et de noirceur, il vous sera difficile de lâcher ce roman. La faute à une écriture formidablement percutante et caustique, et à un découpage de l’action parfaitement maîtrisé –une succession de petits chapitres qui vous fera passer d’un personnage à un autre- et qui saura vous tenir en haleine à l’instar d’une très bonne série télé.

Evasion, de Benjamin Whitmer, traduction de Jacques Mailhos, préface de Pierre Lemaitre, Gallmeister 2018, 448 pages

Disponible à la médiathèque Grain d’Sel - cote RP WHI.